Russky Most

Un cercle et un pont...

mardi 24 janvier 2012 par Tamara Schakhovskoy

Après avoir commémoré l’Exode de Crimée de 1920, quelques descendants de « Blancs » ont souhaité ne pas en rester là. Notre but est de perpétuer cette mémoire historique transmise par nos familles. Pour cela, notre « pont russe » se conçoit dans deux directions : en lien avec d’autres descendants de l’émigration blanche partout dans le monde ; en contact avec les Russes d’aujourd’hui qui mesurent la portée de ces tragiques événements pour la Russie.

Le point de départ de notre groupe a été notre participation à la « croisière-pèlerinage de Bizerte à Sébastopol » organisée en juillet 2010 par plusieurs associations russes, au premier rang desquelles la Fondation Saint André le Premier Appelé et la Fondation pour la Gloire nationale Russe.

 LE CHEMIN DE CROIX DE 1920

Ce périple hors du commun a commémoré l’Exode de Crimée de novembre 1920, qui vit partir plus de 150 000 militaires et civils vers l’exil sous le commandement du général Wrangel.
Pendant quinze jours, il a réuni des Russes d’aujourd’hui et des descendants de l’émigration « blanche » appartenant à trois grandes associations historiques : Association du Souvenir de la Garde Impériale Russe, Union des Descendants des Combattants Russes de Gallipoli, Association des Anciens Officiers de la Marine Impériale Russe.
Ensemble, nous avons parcouru en sens inverse les étapes de ce véritable chemin de croix – Bizerte, Malte, Athènes, Lemnos, Gallipoli, Constantinople/Istanbul, Sébastopol.
Chaque journée a été rythmée par un programme très dense d’exposés, tables rondes, projections et discussions de toutes sortes, mais aussi par des services religieux orthodoxes – à bord comme sur les lieux de sépulture concernés. Tous ont pu confronter témoignages et points de vue sur les tragiques événements de cet Exode, en tâchant d’analyser leurs conséquences à long terme pour la Russie actuelle, dans l’espoir que « plus jamais » la Russie n’ait à revivre une pareille tragédie et que cette expérience contribue à favoriser la recherche de la vérité historique sur cette période.

 POURQUOI FAIRE

Profondément marqués par cette expérience riche en en émotions comme en polémiques, nous avons éprouvé une forte envie de ne pas en rester là et de poursuivre la réflexion, les contacts et l’information, rendant ainsi hommage à ceux qui ont pris l’heureuse initiative de cette « croisière-pèlerinage ». Sous le parrainage spirituel de Mgr Michel de Genève (EORHF) et avec ses encouragements, nous souhaitons donner deux axes à nos activités, l’un tourné vers la connaissance des événements de l’époque (exposés, fiches de lecture, réflexion sur les commémorations), l’autre plus pragmatique (communication et analyse de l’actualité russe dans les domaines qui nous intéressent, participation à des actions ou manifestations concrètes).

Et comme un pont réunit toujours deux rives, les membres de Russky Most remercient Leonid P. Rechetnikov, Directeur de l’Institut Russe d’Etudes Stratégiques (RISI) et Mikhaïl I. Yakushev , 1er vice-président de la Fondation Saint André le Premier Appelé, qui nous font l’honneur d’être nos référents en Russie.

 COMMENT NOUS JOINDRE

Si vous souhaitez contribuer à animer ce site, envoyer vos textes, réflexions et suggestions, merci d’utiliser la page dédiée Contacts.